Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Nos informations locales et régionales


nouveau_anim.gif

Des nouvelles de la PMM d’Agen

Cérémonie à Bordeaux pour les jeunes "apprentis" marins de Lot-et-Garonne

Vu dans la Dépêche du Midi  le 06/04/2024

                           image_PMM.jpg

                       Photo Marine nationale

               130 stagiaires des centres de préparation militaire maritime (PMM) d’Agen, de Bayonne, de Bordeaux, de Brive-la-Gaillarde et de Pau, se sont retrouvés le 30 mars à Bordeaux pour célébrer la journée nationale des PMM dédiée, cette année, à l’engagement pour la liberté dans le contexte des commémorations du 80e anniversaire de la Libération, ainsi qu’à l’investissement de la jeunesse au sein de la Marine.
" Une journée riche en découvertes et en rencontres attendait les jeunes stagiaires de PMM en Nouvelle-Aquitaine, indique un communiqué de la Royale. Dès le matin, sur la place de la Bourse, accompagnés par les sons bretons du Bagad de Bordeaux Porzh Al Loar, les stagiaires étaient à l’honneur au cours d’une cérémonie militaire présidée par le vice-amiral d’escadre Eric Janicot, directeur du personnel de la Marine.
Par la suite, à bord du bateau de croisière, le Marco Polo, les autorités militaires, civiles et les stagiaires ont profité d’instants de convivialité lors d’une navigation sur la Garonne. Puis, c’est au musée Mer Marine de Bordeaux, en partenariat avec la Marine nationale, que les jeunes ont été immergés dans le patrimoine historique, culturel et maritime. Ils ont continué à développer leurs connaissances avec des ateliers pédagogiques menés par l’IHEDN (Institut des hautes études de défense nationale).

            

puce.gif L'AMMAC toujours présente aux cérémonies locales, voire régionales

manin_et_drapeau.jpg

Le président Manin en première ligne

à Agen le 22 octobre 2024  au pôle mémoriel du Pont-Canal, cérémonie d'hommage aux victimes de l'attentat du Drakkar à Beyrouth

photos OPEX

OPEXAGEN_22oct2023_1.jpg   OPEXAGEN_22oct2023_2.jpg   OPEXAGEN_22oct2023_3.jpg 

OPEXAGEN_22oct2023_4.jpg   OPEXAGEN_22oct2023_5.jpg   OPEXAGEN_22oct2023_6.jpg

OPEXAGEN_22oct2023_7.jpg   OPEXAGEN_22oct2023_8.jpg   OPEXAGEN_22oct2023_9.jpg

OPEXAGEN_22oct2023_10.jpg   OPEXAGEN_22oct2023_11.jpg  

OPEXAGEN_22oct2023_12.jpg  OPEXAGEN_22oct2023_13.jpg  OPEXAGEN_22oct2023_14.jpg

nouveau_anim.gifà Agen le 21 octobre au quartier Toussaint, remise du fanion à la PMM commandant Bouan

photos AMMAC

PMM2023_21Oct23_1.jpg   PMM2023_21Oct23_2.jpg   PMM2023_21Oct23_3.jpg   PMM2023_21Oct23_3a.jpg

PMM2023_21Oct23_4.jpg   PMM2023_21Oct23_5.jpg   PMM2023_21Oct23_6.jpg

nouveau_anim.gifà Dausse le 14 octobre au cimetière communal pour la cérémonie d'hommage à deux Morts pour la France.

La cérémonie, organisée conjointement par l'AMMAC du Fumélois et le comité pennois du Souvenir Français, était placée sous la présidence de Gilbert Guérin, maire de Dausse, en présence des membres de la famille Soulagnet et des associations :

- le Souvenir Français avec le secrétaire général départemental, le trésorier départemental, la présidente et le porte-drapeau de la délégation pennoise,

- L'AMMAC du Fumélois représentée par Y Manin, président, F. Desmarthon, porte-drapeau, P. Durieux, C. Fournié, G. Gabarre, R. Moeskops, P. Pouchou, JP Sauret, D. Vilain

- L'AMMAC de Villeneuve avec son président, également président de l'UDAMMAC, et son porte-drapeau

- L'ANACR avec sa présidente départementale, les présidents des comités pennois et fumélois et leurs porte-drapeaux

- La FNAME-OPEX avec son président départemental et deux anciens "OPEX"

Sept drapeaux associatifs et communaux (Dausse et Montayral) accentuaient la dignité et la solennité du dispositif mis en place

La cérémonie dirigée par D. Vilain, maître de cérémonie, a emmené les participants en cortège dans un premier temps jusqu'à la tombe de Joseph Allix mort au champ d'honneur au cours de la 1ère Guerre mondiale et dont la tombe entièrement rénovée par le Souvenir français a été solennellement dévoilée, puis sans un deuxième temps devant la tombe de Jean Soulagnet, matelot  électricien à bord du bâtiment météorologique Laplace  victime d'une mine sous-marine allemande datant de la 2ème Guerre mondiale. Une plaque mémorielle posée sur la tombe a été dévoilée en hommage de cet ancien marin dont le nom est gravé sur le monument aux Morts d'Agen.

Pour clore la cérémonie, le Maire invitait tous les participants à un moment de partage autour du verre de l'amitié dans la salle communale des aînés ruraux

Compte rendu de presse publié dans la Dépêche du Midi le par Hélène Maurel

Le 14 octobre, au cimetière de Dausse, en présence des familles, s’est déroulée une cérémonie d’hommage pour deux soldats morts pour la France, cérémonie organisée par le Comité cantonal du Souvenir Français de Penne-d’Agenais et l’AMMAC du Fumélois.

Des blessures à la tête et à la cuisse

Joseph Allis, né à Dausse le 25 novembre 1892, soldat au 9e régiment d’infanterie, a participé à la campagne contre l’Allemagne du 2 août 1914 au 20 juillet 1918. Blessé le 28 août 1914 d’un "TO" à la tête et à la cuisse à Raucourt (Meurthe-et-Moselle) il est mort pour la France, tué à l’ennemi à Neuilly-Saint-Front (Aisne – Picardie) le 21 juillet 1918. Il avait 25 ans. Ces actes de bravoures lui valurent une citation à l’ordre de l’infanterie divisionnaire (n° 146 du 23 août 1918) : "Soldat dévoué et courageux. Blessé mortellement en se portant à l’attaque d’un nid de mitrailleuses" et la Croix de guerre étoile de Bronze. Il a été inhumé à Neuilly-Saint-Front. La mairie de Dausse a reçu pour transcription son acte de décès le 7 octobre 1918. Son corps a été rapatrié et réinhumé dans le cimetière de Dausse le 7 juillet 1921.

Parmi 51 marins

Né à Marmande le 16 mars 1929, Jean-Henri Soulagnet a péri en mer le 16 septembre 1950. Il avait 21 ans. Incorporé au CFM de Mimizan comme matelot de 3° classe il termine sa formation de radio électricien en janvier 1950. Au port de Brest il embarque sur la frégate météorologique "Laplace" comme matelot électricien. Le 15 Septembre 1950 la frégate rentre dans la baie de la Fresnaye pour se mettre à l’abri du gros temps en attendant de rejoindre le port de Saint-Malo où elle était conviée pour participer à l’inauguration des écluses. Elle est au mouillage lorsque vers 0h 15 une explosion ébranle le navire qui vient de sauter sur une mine magnétique allemande non encore neutralisée depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Bien que le Commandant ait donné l’ordre d’évacuation, 51 marins périssent dans la catastrophe sur 92 à bord. Le 22 septembre 1950, sur la grève de Bouillon Jullouville à 55 km du lieu du drame, le corps du jeune militaire fut trouvé. Il a été inhumé dans le cimetière de Dausse. Il sera cité à l’ordre de la Nation (JO du 1er mars 1951), sur son acte de décès figure la mention "Mort pour la France".

plaque_Soulagnet_cd.jpg  plaque_Allix_dausse_14oct23.jpg

les plaques mémorielles - photos N.Brasilier

Pour voir le reportage photos, cliquez_ici.gif

______________________________________

à Penne d'Agenais le 26 août pour la cérémonie d'hommage au général Mollard

photos Y. Manin et  N. Brasilier

avec la participation de Y Manin, Président, F. Desmarthon, porte-drapeau (sur la photo de droite)), C. Fournié et D. Vilain

cerem_Mollard_26aout23.jpg Gal_Mollard_26aout23_cd.jpg

vue générale au cimetière de Peyragude

dépôt de gerbe sous l'oeil de F Desmarthon

                    Gal_Mollard.jpg

Général Emile MOLLARD

(23 août 1895- 16 octobre 1991)

Grand-croix de la Légion d’Honneur,

Croix de Guerre 14/18  et 39/45 avec palmes,

Médaille de la Résistance avec rosette.

Une carrière militaire marquée par la participation aux deux guerres mondiales, lui valut la Grand-croix de la Légion d’Honneur, les deux Croix de guerre et la rosette de la médaille de la Résistance.

Le général Mollard s’est engagé dans la France Libre en juillet 1940 et mit sa détermination et ses relations au service de la Résistance.

En juillet 1940, il organise, au bénéfice de l’armée d’armistice au cas où celui-ci serait rompu, le réseau CDM (Camouflage du Matériel militaire) avec des équipes chargées de récupérer armes et matériel sur l’ensemble du territoire national.

En janvier 1941, il fonde avec d'autres officiers un véritable comité directeur de la Résistance dans l'armée, qui préfigure l'Organisation de résistance armée (ORA).

En février 1943, il crée le réseau « Maurice » qui va permettre d’acheminer en Afrique de Nord, les cadres nécessaires à la nouvelle armée française.

Au plus fort de ses activités, le mouvement du général Mollard comprendra jusqu'à trois mille agents.

Il est arrêté par la Gestapo le 7 septembre 1943 dans sa propriété de Penne d'Agenais et déporté en Allemagne au camp de Buchenwald d'où il reviendra le avril 1945.

A l'issue de sa carrière militaire qu'il termine comme général de brigade commandant l'école d'application du matériel en 1953, il vient de temps à autre dans la propriété familiale au château de Lamothe entre Penne et Dausse.
Il décède à Paris et est inhumé à Penne d'Agenais dans le caveau familial où repose déjà son père, également général, diplomate et ancien maire de Penne .

__________________________________________

à Tournon le 3 juillet pour la commémoration du 3 juillet 1944

Tournon_3jul23.jpg

photo MF Théliol

Vu dans la Dépêche du 11juillet, le compte rendu de presse par Claudine Veyrac

Cérémonie émouvante au monument aux morts du rond-point, dans le bas de Tournon, pour commémorer une triste journée, celle du 3-Juillet 1944, où une colonne allemande venant de Cahors a ouvert le feu sur des résistants qui venaient récupérer armes, matériel et renseignements. Un rappel de ces actes terribles qui ont endeuillé le village, une page d’Histoire du Tournonnais dont se souviennent encore les plus anciens. Un retour sur ces instants tragiques évoqués, notamment, par le maire de Tournon Didier Balsac, le conseiller départemental Daniel Borie et Annick Cousin, députée de la circonscription de Villeneuve, pour souligner le courage de ces maquisards. Une manifestation suivie par de nombreux porte-drapeaux qui ont ouvert le cortège pour faire le tour du rond-point et se rendre au monument érigé devant la gendarmerie, sous l’organisation du lieutenant-colonel Albert Rouffiac. Les élus, les habitants, militaires et anciens combattants se sont ensuite rendus devant la stèle, au milieu du rond-point, où un hommage particulier a été rendu aux fusillés de ce 3 juillet 1944, Pierre Fournié et André Testut, aux morts pour la France, Jean Delrieu, Maurice Gistlin, Albert Grumblat, Jean Logan, Henri Malardeau, et aux victimes civiles François Lharidon et Serge Weissman. Un hommage a été rendu aussi à Jean Bruckmann, assassiné le 13 janvier 1944. Des gerbes de fleurs ont ensuite été déposées au pied du monument, le tout rythmé au son des cornemuses de l’Amicale des marins du Fumélois.

Pour le compte rendu et le reportage photo AMMAC, visitez la page l'agenda de l'année, section juillet.

__________________________________________

à Bergerac le 25 juin pour l'AG de l'Amicale des Marins du Bergeracois avec la participation de Y. Manin, président et F. Desmarthon, porte-drapeau

AG_Bergerac2023.jpg

le 8 mai à Saint Vite, l'assistance était plus nombreuse et l'AMMAC représentée, outre Y. Manin, porte-drapeau de St Vite et F. Desmarthon, port-drapeau AMMAC, par S. Arnac, D. Darquié, L Dalle Grave, JP Sauret et D Vilain. R. Moeskops pour sa part était présent à Fumel en fin de matinée

DSC00055.jpg   DSC00056.jpg   DSC00057.jpg

DSC00058.jpg   DSC00061.jpg   DSC00062.jpg

DSC00068.jpg   DSC00070.jpg   DSC00072.jpg

_______________________________________

à Fumel le 19 mars avec Michael Renson Porte drapeau

19mars_compressed.jpg

oui.gif  Du côté de la PMM d'Agen "Commandant Bouan"

puce.gif  17 juin 2023 : remise des diplômes à la promotion Amiral Dupont

L'AMMAC du Fumelois était présente à la cérémonie présidée par le COMAR Bordeaux avec la participation de Y. Manin, président, C. Fournié porte-drapeau pour la circonstance et R. Moeskops qui avait revêtu son uniforme de commandant de la Marmar

PMM_17jun23_2.jpg   PMM_17jun23_1.jpg   PMM_17jun23_3.jpg  PMM_17jun23_4b.jpg

Vu dans la dépêche du Midi du 19 juin 2023, un article de Julien Durou

Ce samedi a eu lieu la clôture de la quatrième session de la Préparation militaire marine d’Agen (PMM) « Commandant Bouan », baptisée « Promotion Amiral François Dupont ».

Ils étaient 26 jeunes au départ et ont terminé à 26 équitablement répartis entre filles et garçons. Ils ont tous obtenu leur diplôme avec mention notamment d’élèves de St-Caprais, issus des classes Défense, dont quatre ont obtenu la mention « Excellent ». À noter le résultat exceptionnel de la major de promotion, Suzie Biasotto, qui a obtenu 19,05 sur les 20 points possibles.

Même si la PMM n’a pas vocation à recruter mais plutôt à faire découvrir l’univers militaire, statistiquement, environ 14 % des jeunes diplômés s’engageront au lendemain de la clôture de leur PMM. D’autres attendront la fin de leur parcours d’études avant de songer à rejoindre les rangs de nos armées.

PMM1_17mai23.jpg

Le contre-amiral François Guichard remet à la major de promotion les insignes de poitrine sur la place d’armes du 48°RT. Photo J.D

Les 26 stagiaires de la Préparation militaire marine d’Agen ont reçu diplômes et insignes de poitrine sur la place d’armes du 48e Régiment de transmissions qui accueillait la cérémonie. Ils ont été remis par le contre-amiral François Guichard en présence de nombreux officiels dont le préfet du Lot-et-Garonne, Jean-Noël Chavanne. « S’engager, c’est s’accomplir, se donner au-delà des limites pour être véritablement heureux », a précisé le commandant de l’arrondissement maritime de Bordeaux.

Un engagement fort comme celui du parrain de la promotion, l’amiral François Dupont, décédé en octobre dernier. Il avait commandé successivement les sous-marins « Daphné » et « Agosta » avant de devenir commandant en second du sous-marin nucléaire lanceur d’engins « Le Terrible ». Breveté ingénieur en génie atomique, il prend le commandement du « Triomphant ». ll rallie la Délégation générale pour l’armement comme adjoint au directeur des relations internationales. Il est nommé chef de cabinet, chef d’état-major des armées puis chef du cabinet militaire auprès du ministre de la Défense.

Bon vent, et bonne mer

Ce n’est pas sans émotion que l’enseigne de vaisseau Bruno Hanquez, chef du centre PMM d’Agen, a félicité les stagiaires dans un discours qui a fait naître de nombreux sourires sur les visages : « Vous avez écrit avec vos instructeurs un premier chapitre sur le verbe « grandir » et un autre qui n’est pas terminé sur le verbe « s’épanouir ». Prenez le temps d’écrire les autres chapitres de votre vie. Tout ce que je vous souhaite, c’est de réussir votre vie. Ne baissez jamais les bras et si vous chutez, relevez-vous, recommencez et gardez toujours dans un petit coin de votre tête que vous êtes capables de réaliser vos rêves. Quand je vous vois, je suis fier de cette jeunesse […] qui a le goût du travail avec un esprit d’équipe. […] Prenez soin de vous mes jeunes, prenez soin de vos familles. […] Je vous souhaite bon vent, bonne mer ». Une cérémonie qui s’est achevée sur le traditionnel lancé vers le ciel des bérets à pompon rouge. Les organisateurs se sont finalement retrouvés au restaurant La Licorne à Roquefort pour un repas de clôture.

PMM2_17mai23.jpg

puce.gif  La dernière promotion de la PMM d'Agen a reçu son fanion

C'est le samedi 17 décembre que s'est déroulée en présence des autorités civiles et militaires réunies pour l'occasion dur la place d'armes de la caserne Toussaint la désormais traditionnelle cérémonie de remise de son fanion à la promotion 2022/2023 de la PMM Commandant René Bouhan qui le portera pendant tout le temps de la formation c'est à dire pendant l'année scolaire en cours. Voir ci-dessous le compte rendu de presse publié dans la Dépêche du Midi.

L'AMMAC du Fumelois était représentée par son porte drapeau Francis Desmarthon et par Yannick Manin.

2.jpg   4.jpg   3.jpg

puce.gif  Focus sur la PMM d'Agen

ecusson2_PMM.png

Une formation ouverte à tous les jeunes

Accessible à tous les niveaux scolaires de 16 à 21 ans, le programme d’activités de la PMM (6 PMM par an en Nouvelle-Aquitaine pour environ 300 jeunes) est étalé sur 14 samedis entre septembre et juin, et une période bloquée d’une semaine au sein de la base navale de Brest pendant les vacances scolaires ainsi que la participation aux cérémonies commémoratives. Encadré par du personnel réserviste, il comprend des initiations à la manœuvre, à la navigation (permis côtier), au maniement des armes, d’une formation aux premiers secours (PSC1) et des visites de bâtiments de la Royale. La PMM peut valider la 3e phase de la mission d’intérêt général dans le cadre du Service national universel (SNU).

puce.gif Signature de la charte de parrainage de la PMM d'Agen par le PHM Commandant Bouan

Ils sont 24 jeunes, filles et garçons de 16 à 21 ans, qui ont intégré en septembre dernier la session 2021-2022 de la PMM Commandant Bouan d'Agen, sous la direction du MP Bruno Hanquez, chef de centre  de cette formation qu'il dirige depuis sa création en 2019.

PMMAgen_incorpo_1-min.jpg

La PMM d'Agen sera parrainée par le patrouilleur de haute mer Commandant Bouan dont la ville d'Agen est déjà la marraine depuis le 16 mai 1987.

La signature de la charte de parrainage a donné lieu à une cérémonie qui s'est tenue le 10 novembre 2021 dans la salle des Illustres de la mairie d'Agen, en présence de Madame Maïté François, adjointe au Maire, représentant Jean Dionis, maire de la ville, de la capitaine de corvette Karine Trastour, commandant l'unité Marine de Bordeaux, représentant le contre-amiral Stosskopf, COMAR Bordeaux et du capitaine de frégate (CF) Benoît Renié, commandant le PHM commandant Bouan (voir encadré ci-dessous)

les_deeleegations_Marine-min.jpg allocution_du_CC_Trastour-min.jpg
les délégations Marine du PHM et la PMM allocution de la CC Trastour
signature_charte3-min.jpg photo_de_groupe_finale-min.jpg
signature de la charte par le CF Renié photo de groupe finale

La PMM recevra son fanion des mains du CF Renié le lendemain 11 novembre à l'occasion d'une cérémonie de tradition au Quartier Toussaint (48è RT) et en présence de la délégation du PHM Commandant Bouan .

remisefanion1_11nov21-min.jpg
La PMM d'Agen et la délégation du PHM rassemblées pour la remise du fanion à la session 2021-2022
remisefanion2_11nov21-min.jpg remisefanion3_11nov21-min.jpg
Le CF Renié remet le fanion à la PMM Commandant Bouan

Le CF Renié est né le 10 octobre 1985 à Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique. Il a intégré l’Ecole Navale en 2005. De spécialité « missiles-artillerie », il débutera sa carrière sur la frégate de surveillance Prairial, basée à Papeete qu’il quittera en 2011. Au cours de ces 10 dernières années, il aura effectué six embarquements successifs, notamment sur des bâtiments de défense aérienne, et totalisera plus de 1100 jours de mer en ayant participé notamment aux opérations Enduring Freedom, Chammal, Sea Guardian et au déploiement Foch. Promu capitaine de frégate le 1er septembre 2021, il commande le patrouilleur de haute mer Commandant Bouan depuis le 5 août 2020.

Le PHM Commandant Bouan

Admis au service actif le 31 octobre 1984, le PHM Commandant Bouan est le plus récent des avisos type A69 classe « d’Estienne d’Orves » de la force d’action navale. Bâtiment de combat polyvalent embarquant environ 90 marins, le Commandant Bouan peut réaliser des missions de surveillance et défense des côtes françaises, de police des pêches, de défense des approches maritimes ou encore de sauvegarde maritime.

6 bâtiments de ce type sont encore en service dans la Marine, répartis sur les deux façades maritimes métropolitaines.

Basé à Toulon, le Commandant Bouan mesure 80,5 mètres de long pour une largeur de 10,3 mètres et un déplacement de 1300 tonnes.

Au cours des 30 derniers mois le Commandant Bouan a participé à plusieurs exercices avancés permettant de porter le niveau d’entrainement de celui-ci à son plus haut niveau. Il a également été engagé à deux reprises pour des opérations au large des côtes de l’Afrique de l’Ouest au printemps 2019, puis en début d’année 2020. Il est entré au bassin le 28 août 2020 pour un arrêt technique de cinq mois.

Le 20 mai 2021 il repartait en mission de surveillance dans le golfe de Guinée dans le cadre de l’opération Corymbe. C’est la 157e rotation de la marine nationale française au titre des patrouilles qui s’inscrivent désormais dans les présences maritimes coordonnées au niveau de l’Union européenne pour assurer la surveillance maritime face à trois fléaux : la pêche illégale, la piraterie et les autres trafics illicites.

PHMBouan.jpg

oui.gif  Le grand gibier prolifère sur nos routes de campagne...Les accidents aussi

       Animaux_danger.jpg               Un constat inquiétant. Que faire en cas d'accident?. Voir l'article publié dans Sud Ouest : cliquez_ici.gif

puce.gif


Date de création : 13/07/2017 20:05
Page lue 110429 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

booked.net
+23
°
C
+23°
+19°
Fumel
Lundi, 02

Free counters!

MENTIONS LEGALES

Email président: manin.ys@orange.fr

Email secrétaire: roger.moeskops@yahoo.fr

Notre partenaire

cercle nautique Fumélois