Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...


Infos Marine Marchande


oui.gif 1. Nouvelles du monde de la marine marchande.nouveau.png

 puce.gif  1.1  Commander un VLCC aujourd’hui nécessite un « acte de foi »

marmar1_juin22.jpg

Tout propriétaire de pétrolier qui commande un VLCC (Very Large Crude Carrier  de  plus de 200.000 tonnes)  aujourd’hui doit être sûr que son nouveau navire peut gagner plus de 30 000 $ par jour pendant toute sa durée de vie, ce qui n’a pas été possible ces derniers temps. Selon l’analyse du courtier pétrolier POTEN & PARTNERS, le prix d’un VLCC standard est passé à 115 millions de dollars, le niveau le plus élevé enregistré depuis 2009.  À 115 millions de dollars pour un VLCC standard, un propriétaire a besoin en moyenne d’environ 33 500 $ par jour pendant les 20 prochaines années après la livraison pour atteindre le seuil de rentabilité de l’investissement. Compte tenu de l’évolution des bénéfices ces dernières années, cela nécessite un acte de foi », a déclaré le courtier Américain dans son dernier rapport hebdomadaire, ce que la maison de courtage new-yorkaise a déclaré être d’autant plus délicat que le transport maritime par pétrolier n’est plus considéré comme une industrie en « croissance ». Le carnet de commandes du VLCC est tombé à 6,5% de la flotte, tandis que 19% de la flotte du VLCC a au moins 18 ans, selon les données de POTEN & PARTNERS. Si la demande de pétrole se redresse et que la mise au rebut revient à des niveaux normaux, notre industrie risque de faire face à une pénurie de capacité au cours des prochaines années. Cela pourrait entraîner une augmentation significative des revenus des pétroliers », a conclu  POTEN & PARTNERS, soulignant que les créneaux de triage disponibles pour les VLCC ne sont maintenant possibles qu’en 2025.

puce.gif 1.2  Louis Dreyfus Armateurs s’inscrit à la technologie de la voile

marmar2_juin22.jpg

L’armateur français Louis Dreyfus Armateurs (LDA) a décidé d’équiper l’un de ses navires de trois voiles d’aspiration créées par l’espagnol bound4blue. L’installation des eSails aura lieu l’année prochaine et intervient après que les deux sociétés ont eu des discussions au cours des trois dernières années. Pour bound4blue, le contrat est une percée en termes d’augmentation de la taille des navires. Le financement de la rénovation du navire s’accompagne du soutien du programme d’accélération du Conseil européen de l’innovation (EIC).

puce.gif 1.3 Les chantiers se préparent aux annulations de commandes de SOVCOMFLOT

En plus de vendre une partie de sa flotte existante, la société russe SOVCOMFLOT t commence à abandonner une partie de son carnet de commandes alors que les sanctions sont imposées à la suite de la décision de Vladimir Poutine d’envahir l’Ukraine.

Le constructeur naval sud-coréen Daewoo Shipbuilding and Marine Engineering (DSME) a annulé un contrat pour l’un des trois méthaniers qu’il construit pour l’armateur russe après que SOCOMFLOT n’ait pas effectué de paiement échelonné. Le chantier sud-coréen Samsung Heavy Industries a déclaré qu’il continuait à construire des navires pour SOVCOMFLOT. Le carnet de commandes de SOVCOMFLOT début mai est de 13 navires. Depuis le début du conflit avec l’Ukraine SOVCOMFLOT a vendu plusieurs navires représentant plus de 10% de sa flotte géante.

marmar3_juin22.jpg

Source : SPLASH 247 COM

puce.gif 1.4 Les profits « hallucinants » du transport maritime de ligne affluent

marmar4_juin22.jpg
 

D’ici la fin de 2022, l’industrie du transport maritime par conteneurs aura réalisé un bénéfice d’exploitation sans précédent grâce à deux années de difficultés dans la chaîne d’approvisionnement et de taux de fret record, selon les estimations de la société de recherche DREWRY.  Après avoir réalisé un record de 190 milliards de dollars l’année dernière selon les estimations de DREWEY, l’industrie du transport maritime de ligne est en bonne voie pour afficher de nouveaux sommets de bénéfices en 2022.

En regardant les derniers chiffres, John Mc COWN  de Blue Alpha Capital a décrit les résultats du 1er trimestre du transport maritime de ligne comme « hallucinants ». Les 11 transporteurs mondiaux qui publient leurs résultats ont affiché un bénéfice net « stupéfiant » de 59,3 milliards de dollars au premier trimestre, le sixième trimestre consécutif du bénéfice net le plus élevé jamais enregistré pour l’industrie. Les bénéfices de l’industrie du transport maritime par conteneurs au premier trimestre de 2022 ont dépassé ceux de FANG – un acronyme pour Facebook, Amazon, Netflix et Google – de 103%, augmentant l’écart par rapport au quatrième trimestre de l’année dernière, lorsque les bénéfices de l’industrie du transport maritime battaient les FANG de 14%, selon une analyse de Blue Alpha Capital. Mc COWN a maintenu sa prévision initiale de bénéfice de 220,5 milliards de dollars pour l’industrie du transport maritime par conteneurs en 2022. Reste à savoir si ce premier trimestre est le summum absolu des bénéfices. L’armateur Allemand HAPPAG-LLOYD, a annoncé un bénéfice d’exploitation record de 4,3 milliards d’euros (4,8 milliards de dollars) pour les trois premiers mois de l’année, a indiqué la semaine dernière qu’elle s’attendait à ce que les résultats du deuxième trimestre arrivent « légèrement au sud » de la période qui vient de s’écouler.

Source : DREWEY RESEARCH

 

puce.gif 1.5 L’ancien ministre français des Transports interdit d’adhésion au CMA CGM

L’ancien ministre français des Transports, Jean-Baptiste DJEBBARI, s’est vu interdire de rejoindre CMA CGM en tant que vice-président exécutif, à la tête des opérations de fret aérien du transporteur, un organisme public indépendant estimant que cette nomination comportait des risques éthiques importants. Mr. DJEBBARI, un ancien pilote, qui était jusqu’au début du mois de mai ministre délégué de la France pour les transports, a été exclu du poste de CMA CGM par un organisme public qui a invoqué des problèmes potentiels de conflit d’intérêts.

Mr DJEBBARI, 40 ans, aurait siégé aux comités exécutifs de CMA CGM et d’Air France-KLM si sa nomination avait été faite. CMA CGM devrait devenir le troisième actionnaire de la compagnie aérienne, après les États Français et Néerlandais, après un exercice de recapitalisation, qui verra la CMA CGM  collaborer sur les opérations de fret aérien dans le monde entier. L’approbation de l’entrée du directeur général de CMA CGM, Rodolphe SAADE, au conseil d’administration de la compagnie aérienne AIR France – KLM a été ratifiée.

Source : SPLASH 247.com

puce.gif 1.6 CMA – CGM commande ses premiers navires au méthanol

marmar5_juin22.jpg

Le méthanol, en tant que principal concurrent pour un carburant des prochaines décennies, a reçu un énorme coup de pouce avec la nouvelle qu’un champion du GNL a commandé ses premiers navires à méthanol.

La société française CMA CGM, à ce jour la compagnie maritime la plus investie au monde en matière de propulsion au GNL, a passé ses premières commandes de méthanol, suivant les traces du danois Maersk. La firme marseillaise a révélé dans son rapport du 1er trimestre une nouvelle expansion de sa flotte, ce qui porte son carnet de commandes à 69 navires. En plus de confirmer les commandes de 10 petits navires bi-carburant GNL lors de sa présentation au 1er trimestre, CMA CGM a également révélé avoir signé six navires bi-carburant de 15 000 EVP alimentés au méthanol, qui rejoindront la flotte d’ici la fin de 2025. Cette première commande de navires alimentés au méthanol s’inscrit dans la stratégie de CMA CGM d’élargir son mix énergétique avec l’objectif d’atteindre le Net Zero Carbon d’ici 2050. CMA CGM accélère ainsi sa trajectoire de dé-carbonisation en investissant massivement dans les carburants au gaz et au méthanol. Les deux secteurs seront complémentaires pour la dé-carbonisation de l’industrie du transport maritime dans les années à venir », a déclaré la société dans un communiqué.

Maersk a ouvert la voie parmi les lignes de conteneurs au cours de la dernière année avec une série de commandes de navires alimentés au méthanol. X-Press Feeders et Danaos sont parmi d’autres qui ont emboîté le pas.

Source : CMA-CGM – SPLASH 247.com

oui.gif 2. La flotte marchande dans le monde.

puce.gif  2.1. La flotte marchande française

Quatre-vingt-dix pour cent (90%) du commerce mondial se fait par voie maritime, qui est la clé de l’économie mondiale. La flotte mondiale de la marine marchande ou marine de commerce compte environ 91.000 navires, dont 426* sous pavillon français avec une capacité de + 2.000.000.000 Tonnes de port en lourd (DWT).

La flotte Française de commerce (transports et services maritimes) de plus de 100 DWT sous pavillon français compte 426 navires. Elle se décompose en une flotte de transport qui compte 186 navires, et une flotte de services maritimes qui s’élève à 240 navires. Les 186 navires dédiés au transport totalisent plus de 7 M de tonnes de port en lourd (DWT).

La flotte Française de transport est composée de :

Navires de transport

Nombre

Type

Nombre

Type

36

Pétroliers

12

Paquebots de croisière

8

Gaziers / transport GNL-LPG

46

Rouliers – passagers (ferries)

28

Porte-conteneurs

19

Navires à passagers

19

Rouliers

3

Autres (vraquier - bitumier)

15

Cargos

15

Navires de service

10

Câbliers

5

Ravitailleurs multi-rôle -MPSV

6

Recherche océanographique

5

Transport personnel

14

Support travaux maritime

8

Autres navires service offshore

2

Navires école

15

Dragues

22

Ravitailleurs offshore -PSV

119

Remorqueurs (port et haute mer)

18

Pose ancres - AHTS

10

Baliseurs

Types de navires composant la flotte marchande française :

Navires de transport

Pétrolier : transport pétrole brut / raffiné - produits chimiques

peetrolier.jpg

Gazier : transport de gaz GNL - LPG

gazier.png

Porte-conteneurs – transport de conteneurs

porte_conteneurs.jpg

Roulier – Ro-Ro (Roll on – Roll Off)

roulier.jpg

Cargo – transport de marchandises diverses

cargo.jpg

Paquebot de croisière

paquebot.png

Roulier passagers (ferries)

ferry.jpg

Navires à passagers

navire_a_passagers.jpg

Vraquier – transport en vrac de céréales – minerais etc..

vraquier.png

Navires de service

Câblier – pose des câbles sous-marins électriques – téléphoniques

cablier.jpg

Recherche océanographique

recherche_oceano.png

Travaux offshore –opère dans les champs pétrolier et éolien

plate_forme_offshore.png

Ravitailleur Offshore - PSV Platform Supply Vessel

ravitailleur_offshore.jpg

Navire pose ancres – AHTSV Anchor Handling Tug Supply Vessel –

Navire conçu pour poser les ancres des plateformes pétrolières

navire_pose_ancres.png

Ravitailleur multi-rôle - MPSV

Navire spécialement conçu pour des travaux sous-marins, équipé d’une grue à compensation active de houle pouvant travailler à des profondeurs d’eau jusqu’à 3000 m. Ces navires sont équipés d’un système de positionnement dynamique DP2

ravitailleur_multi_rele.jpg

Transport personnel (crew boats) – navires à très grande vitesse, jusqu’à 40 nœuds, utilisés pour le transport du personnel dans des champs pétroliers et éoliens offshore. Capacité de passagers jusqu’à 100 personnes

transport_personnel.jpg

Autres navires offshore (navires de plongée – navires sismiques)

navire_offshore.png

Dragues

drague.png

Remorqueurs (portuaires et haute mer)

remorqueur.jpg

Baliseurs

baliseur.jpg

Répartie entre les différents registres d’immatriculation, la flotte française de transport de plus de 100 DWT comprend 86 navires inscrits au Registre International Français (RIF), 61 navires au registre métropolitain et 39 navires aux registres d’Outre-mer, dont 22 en Polynésie Française. La flotte de services maritimes comprend 90 navires inscrits au Registre International Français (RIF), 135 navires au registre métropolitain et 15 navires aux registres d’Outre-mer.

*Chiffres 1 Juillet 2020 : source Direction Générale des infrastructures, des transports et de la mer

puce.gif  2.2. La flotte marchande mondiale

Au premier janvier 2020 la flotte mondiale comptait 52 461 navires de plus de 1.000 GRT pour un total de 2.051.019.000 DWT (port en lourd), **

Classement mondial des navires de 1000 DWT ou plus

Pavillon

Nombre de navires

Panama

panama.png

6528

Chine

chine.png

4603

Liberia

liberia.png

3686

Iles Marshall

iles_marshall.png

3592

Singapour

singapour.png

2613

Hong Kong

hong_kpng.png

2425

Indonesie

indonesie.png

2293

Malte

malte.png

2175

Nationalité des plus grands armateurs du monde

Flotte Tonnage DWT

Grèce

grece.jpg

363.867.000

Japon

japon.png

233.195.000

Chine

chine.png

229.247.000

Singapour

singapour.png

137.396.000

Hong Kong

hong_kpng.png

101.635.000

Allemagne

allemagne.png

89.412.000

Corée du Sud

coree_sud.png

80.595.000

Norvège

norvege.png

63.985.000

Bermudes

bermudes.png

60.414.000

USA

USA.png

57.688.000

Classement des pays Européens

Les plus importantes nations maritimes Européennes en nombre de navires :

Pays

Nombre de navires

Malte

malte.png

2175

Norvège

norvege.png

1563

Royaume Uni

royaume_uni.png

1425

Italie

italie.png

1324

Grèce

grece.jpg

1293

Pays-Bas

pays_bas.png

1210

Chypre

chypre.png

1036

Danemark

danemarh.png

692

Portugal

portugal.png

673

Allemagne

allemagne.png

607

Les plus importantes nations maritimes Européens en port en lourd -DWT

Pays

DWT

Malte

malte.png

109.127.000

Grèce

grece.jpg

69.162.000

Royaume Uni

royaume_uni.png

45.045.000

Chypre

chypre.png

34.572.000

Danemark

danemarh.png

23.107.000

Norvège

norvege.png

21.966.000

Portugal

portugal.png

20.768.000

Italie

italie.png

13.453.000

Belgique

belgique.jpg

10.360.000

Allemagne

allemagne.png

8.493.000

** source : UNTACT- Décembre 2020

 oui.gif 3. Les armateurs Français. 

La France compte environs soixante armateurs opérant dans les différentes branches de l’industrie. Les principales activités sont les transports de conteneurs, pétrole, gaz, passagers et les activités offshores.

De plus amples informations concernant des armateurs et leurs activités sont disponibles sur  www.armateursdefrance.org

oui.gif 4. Les carrières dans la marine marchande

La marine marchande offre des carrières stables pour des officiers pont (Commandant) et des officiers mécaniciens (Chef mécanicien). Les officiers pont sont en charge de la navigation, les chargements ainsi que la sécurité et sureté. Le Commandant a la responsabilité globale du navire. Les officiers mécaniciens ont en charge côté technique du navire.

  Les salaires sont en fonction du grade et peuvent aller de 3.000 à 5.000 Euros voir plus selon la taille et type du navire. Si les périodes de navigation peuvent être longues (jusqu'à 3-4 mois d'affilée), elles sont suivies de récupération tout aussi longues. Trois mois de vacances peuvent succéder à trois mois de travail, un rythme que certains apprécient. Dans l’industrie off-shore, la rotation 4 semaines à bord suivie de 4 semaines de récupération sont en générale la règle. 
 

oui.gif 5. L’enseignement et les carrières maritimes en France et en Europe. 

puce.gif L’enseignement

L’enseignement maritime en France et dans le monde est basé sur des conventions internationales de l’Organisation Maritime Internationale – IMO – qui est l’agence des Nations Unies pour les affaires maritimes. La convention Internationale STCW 2012 – Standard Training for Crew and Watchkeeping – définit les critères minimaux pour la formation des marins, aussi bien les officiers que les équipages. Toutes les nations qui sont membres des Nations Unies et qui ont ratifiées la convention STCW 2012 ont les mêmes minima pour la formation des marins. Un grand nombre des écoles d’enseignement maritime ont des standards plus élevés que le minimum requis par la convention. En Europe les études maritimes sont du niveau BAC + 5. Les diplômes délivrés par les écoles nationale supérieures maritimes – ENSM - sont reconnues dans le monde entiers et vous autorisent  de naviguer sous tous les pavillons.

Les écoles en France :

ENSM de Marseille - 39, avenue du Corail CS 50040 - 13285 Marseille Cedex 08
Numéro du site de Marseille : +33(0)9 70 00 04 72 / ensm.marseille@supmaritime.fr                        

ENSM du Havre - 10, Quai Frissard - 76600 Le Havre
Numéro du site du Havre : +33(0)9 70 00 03 80 / ensm.lehavre@supmaritime.fr

ENSM de Saint-Malo - 4, rue de la Victoire BP 109 - CS 71831 - 35412 Saint-Malo Cedex
Numéro du site de Saint-Malo : +33(0)9 70 00 04 10 / ensm.saint-malo@supmaritime.fr

ENSM de Nantes - 38, rue Gabriel Péri BP 90303 - 44103 Nantes Cedex 04
Numéro du site de Nantes : +33(0)9 70 00 04 30 / ensm.nantes@supmaritime.fr

Il est à noter qu’en générale dans la majorité des pays Européens l’accès à l’enseignement maritime se fait par concours ce qui est également le cas en France. Ceci a comme conséquence qu’un grand nombre de jeunes Français font leurs études en Belgique (Anvers) à l’Antwerp Maritime Academy  (HZS/ESN) qui a une section française. 

Antwerp Maritime Academy - Noordkasteel Oost 6 - 2030 Antwerpen. Tel. +32 (0)3 205 64 30 

E-mail: info@hzs.be

puce.gif Les carrières 

Dans la marine marchande les promotions peuvent être très rapides et souvent on peut atteindre le poste de Commandant ou Chef  mécanicien à l’âge de 30 ans. Mais les carrières de navigants aussi bien pour les officiers pont que mécaniciens sont relativement coutes. En générale et ceci pour des raisons familiales les carrières de navigant se terminent après 10 à 15 ans.  De nos jours il est rare que quelqu’un reste en mer jusqu’à l’âge de la retraite.
    
La question souvent posée  est : QUE PEUT-ON FAIRE APRES UNE CARRIERE DE NAVIGANT ? 

Après une carrière de navigant, les diplômes des écoles supérieures maritimes vous donnent accès à un grand nombre de postes dans différentes branches de l’industrie maritime comme le pilotage, les administrations portuaires, l’administration maritime, les sociétés de classification comme le Bureau Veritas,  les compagnies d’assurance spécialisées dans l’assurance maritime, les chantiers navals, pour ne citer que celles-là. Les compagnies pétrolières emploient un grand nombre d’anciens navigants comme spécialistes marine pour leurs opérations off-shore. On retrouve un grand nombre de Chef-Mécaniciens comme cadres dans les raffineries et l’industrie pétrochimique. En générale les anciens navigants sont appréciés pour leur compatibilité à confronter et résoudre les problèmes posés rapidement. 
 



booked.net
+23
°
C
+23°
+19°
Fumel
Lundi, 02

Free counters!

MENTIONS LEGALES

Email webmaster: vilaindaniel@orange.fr

Email secrétaire: roger.moeskops@yahoo.fr

Notre partenaire

cercle nautique Fumélois