Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...


Infos Marine Marchande


oui.gif 1. Nouvelles du monde de la marine marchande.nouveau.png

puce.gif  1.1  L’équipage éteint deux incendies à bord d’un pétrolier dans un port d’Alaska.

marmar1_dec22.jpg

Le 18 et 19 novembre 2022 l’équipage, du pétrolier ATLANTIC LILY battant pavillon de Hong Kong, a éteint deux incendies, alors que le navire était amarré au port d’Alaska à Anchorage. Aucun blessé n’a été signalé et le port n’a pas été endommagé.

Le pétrolier, appartenant à la société américaine INTERNATIONAL SEAWAYS, livrait du kérosène destiné à l’aéroport international Ted Stevens d’Anchorage.

Un dysfonctionnement mécanique a provoqué « une très, très grande flèche de retour de flamme que tout le monde a entendue » au port, a déclaré Alex Boyd, chef adjoint du service d’incendie d’Anchorage. Le service d’incendie est intervenu sur les lieux, mais n’est pas monté à bord du navire, car il était sous la juridiction d’un pays étranger, surveillant plutôt la progression de l’équipage depuis le quai, prêt à aider si nécessaire.

Comme l’a rapporté l’Anchorage Daily News, Boyd a déclaré que le boom et l’incendie avaient été causés par l’inflammation de vapeur de carburant dans l’une des cheminées de chaudière du navire.

Source : US Coast Guards

puce.gif   Explosion à bord d’un navire de support , deux membres d ‘équipage blessés.

marmar2_dec22.jpg

Deux membres d’équipage ont été blessés dans l’explosion du navire de soutien offshore ATHENA (ex- SBM INSTALLER) battant pavillon grec au port Du Havre.

Les médias locaux rapportent que deux personnes ont été hospitalisées après avoir subi des brûlures au bras à la suite de l’explosion d’un compresseur d’air lors d’un test prévu. L’incident s’est produit jeudi 17 novembre 2022 vers 21h30, heure locale, alors que le navire avec 50 membres d’équipage à bord était amarré au port. L’explosion n’a pas été suivie d’un incendie à bord, et le reste de l’équipage a été évacué et déclaré sain et sauf. Le navire construit en 2013 transportait du matériel pour un parc éolien offshore France..

Source : Splash 247.com

1.3   La croissance de l’armateur MSC – Mediterranean Shipping Company

On a beaucoup écrit sur l’expansion de la flotte de la Mediterranean Shipping Co (MSC) de GIANLUIGI APO NTE pendant l’ère du boom du transport maritime par conteneurs. Depuis août 2020, l’opérateur basé à Genève a acheté plus de 250 navires d’occasion et a un carnet de commandes pour des nouvelles constructions avec une capacité globale de de 1,7 million de conteneurs (TEU), une période d’expansion jamais vue auparavant dans aucun secteur du transport maritime commercial. Cette période d’expansion a également vu MSC dépasser son partenaire d’alliance Maersk en tête du classement des armateurs au début de l’année.

marmar3_dec22.jpg

marmar4_dec22.jpg

Pour mettre en perspective l’expansion de MSC, son carnet de commandes est aujourd’hui à peu près le même que celui de l’ensemble de la flotte existante de Hapag-Lloyd, le cinquième plus grand opérateur au monde. En replaçant son activité extrême de vente et d’achat dans son contexte, les données d’Alphaliner montrent que le nombre d’achats MSC depuis août 2020 est supérieur à celui des sept autres plus gros acheteurs combinés.

Originaire de Naples, le secret Gianluigi APONTE a amassé une fortune personnelle de 100 milliards de dollars, ont rapporté les médias suisses le mois dernier, plaçant fermement la famille comme la plus riche de Suisse, trois fois plus riche que la famille classée deuxième.

Si la richesse de 100 milliards de dollars était confirmée, cela placerait les APONTES à la sixième place sur la liste des riches de Forbes, nichés entre Bill GATES et Warren BUFFETT

Source : ALPHA LINER

puce.gif 1.4   PERTAMINA investit 3 milliards de dollars dans le rajeunissement de sa flotte.

PERTAMINA INTERNATIONAL SHIPPING-PIS, la plus grande compagnie maritime d’Indonésie, prépare un rajeunissement et une expansion de sa flotte de 3 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années. La filiale de la société nationale d’énergie investira également dans le tonnage de GNL pour la première fois, ont révélé des cadres supérieurs lors d’une conférence de presse à Jakarta. « Nous allons investir massivement dans le remplacement des navires », a déclaré mardi aux journalistes Wisnu Santoso, directeur de la PIS. « Nous voulons réduire l’âge moyen de notre flotte au cours des cinq prochaines années à 15 ans, contre environ 20 ans actuellement. » PIS a signé en octobre un premier accord de partenariat stratégique avec le japonais Nippon Yusen Kaisha (NYK). PERTAMINAINTERNATIONAL SHIPPING – PIS gère une flotte de 750 navires (en propriété et affrété) et opère 6 terminaux de chargement. La majorité des navires opèrent entre les différentes Iles du Péninsulaire Indonésien. La flotte inclus des navires de stockage, des méthaniers et des VLCC.

Source – Pertamina – Jakarta

puce.gif 1.5  NORTH STREAM 2 – des navires repérés dans la zone des explosions

Deux navires dont les systèmes d’identification automatique (AIS) ont été désactivés auraient navigué près des sites de fuite des pipelines Nord Stream 2 quelques jours avant que ceux-ci ne soient déchirés en raison d’explosions sous-marines, rapporte une société d’analyse de données satellitaires de confiance. Les vaisseaux mesuraient entre 311 et 426 pieds de longueur et les systèmes AIS étaient désactivés, explique Jerry JAVORNICKY, cofondateur de SPACEKNOW, et Matt BURGESS de WIRED.

Le fait que les balises étaient éteintes signifiait qu’il n’y avait aucune information concernant leurs mouvements et qu’ils essayaient délibérément de cacher l’emplacement et les informations générales au reste du monde, a informé Javornicky.

Javornicky a mentionné que SpaceKnow avait découvert 25 navires passant par une zone couvrant un rayon de plusieurs milles autour des sites de fuite, a rapporté Wired. Deux des navires n’avaient pas leurs données AIS, a déclaré Javornicky.
L’Organisation maritime internationale (OMI) exige que les navires chargés d’une cargaison de 330 tonnes ou plus et les navires à passagers, quelle que soit leur taille, gardent leurs traceurs AIS allumés lorsqu’ils entreprennent un voyage international. L’extinction des transpondeurs est considérée comme un drapeau rouge, et une telle pratique est répandue pour les navires impliqués dans des activités illicites telles que la traite des êtres humains, la pêche illégale et l’esquive des sanctions.

Les autorités américaines appellent cela une pratique de navigation trompeuse et conseillent aux ports d’être conscients de ces navires qui manipulent les trackers.
Otto Tabuns, directeur de l’ONG Baltic Security Foundation, a informé Wired qu’il est rare qu’un navire éteigne son émetteur AIS dans les eaux de la mer Baltique, à moins qu’il n’y ait des « objectifs clandestins ».
Les affirmations de Javornicky ont été faites alors que les pays d’Europe occidentale continuaient d’enquêter sur les fuites dans les gazoducs Nord Stream qui constituent le plus grand réseau fournissant du gaz naturel à l’Europe depuis la Russie.

De multiples explosions sous-marines observées fin septembre 2022 ont rompu les gazoducs Nord Stream de la mer Baltique, mais on ne sait toujours pas ce qui est responsable de ces dommages. L’Ukraine, la Russie, le Royaume-Uni et les États-Unis ont été accusés de sabotage, bien que les pays aient nié ces allégations.
Après les fuites, les responsables allemands ont déclaré qu’ils soupçonnaient les forces russes de saboter les gazoducs. Dans le même temps, la Suède et le Danemark ont mentionné dans une lettre à l’ONU qu’ils estimaient que « plusieurs centaines de kilos » d’explosifs avaient été utilisés pour altérer les tuyaux.

Toutes les nations n’ont pas dévoilé leurs conclusions.

Source: Marine Insight – DRAYAD Global

 

puce.gif 1.6  TotalEnergies embarque dans un projet de pétrolier à l’ammoniac

TotalEnergies, devient le huitième membre de Castor Initiative, une coalition multinationale d’acteurs de l’industrie maritime engagés dans le développement et la construction de pétroliers à l’ammoniac.

La coalition, fondée en 2020 par la première compagnie maritime malaisienne MISC, le constructeur naval sud-coréen Samsung Heavy Industries et la société de classe Lloyd’s Register, comprend également le fabricant allemand de moteurs MAN Energy Solutions (MAN), l’Autorité maritime et portuaire de Singapour (MPA), le producteur d’ammoniac vert Yara Clean Ammonia (Yara) et le port de Jurong (Singapore).

L’arrivée de TotalEnergies en tant qu’affréteur devrait renforcer un cercle diversifié d’expertises maritimes « pour assurer et soutenir l’écosystème complet nécessaire à l’exploitation durable et sûre des pétroliers à l’ammoniac ».

Jérôme Cousin, directeur du transport maritime de TotalEnergies, a déclaré : « Parmi les différentes alternatives de carburants marins dé-carbonisés, l’ammoniac pourrait rapidement devenir une solution viable dans le secteur maritime alors que des défis restent à relever, notamment sur les aspects de sécurité. Nous sommes donc enthousiastes à l’idée de rejoindre l’initiative Castor, l’un des projets les plus complets et les plus ambitieux traitant de l’ammoniac comme combustible aujourd’hui. »

En avril, les partenaires du consortium ont signé un protocole d’accord pour construire deux VLCC pouvant être exploités à l’ammoniac vert, avec des plans pour que le premier de ces pétroliers bi-carburant entre en service à la fin de 2025 et le second au début de 2026.

Source : Port de Jurong – Splash 247

oui.gif 2. La flotte marchande dans le monde.

puce.gif  2.1. La flotte marchande française

Quatre-vingt-dix pour cent (90%) du commerce mondial se fait par voie maritime, qui est la clé de l’économie mondiale. La flotte mondiale de la marine marchande ou marine de commerce compte environ 91.000 navires, dont 426* sous pavillon français avec une capacité de + 2.000.000.000 Tonnes de port en lourd (DWT).

La flotte Française de commerce (transports et services maritimes) de plus de 100 DWT sous pavillon français compte 426 navires. Elle se décompose en une flotte de transport qui compte 186 navires, et une flotte de services maritimes qui s’élève à 240 navires. Les 186 navires dédiés au transport totalisent plus de 7 M de tonnes de port en lourd (DWT).

La flotte Française de transport est composée de :

Navires de transport

Nombre

Type

Nombre

Type

36

Pétroliers

12

Paquebots de croisière

8

Gaziers / transport GNL-LPG

46

Rouliers – passagers (ferries)

28

Porte-conteneurs

19

Navires à passagers

19

Rouliers

3

Autres (vraquier - bitumier)

15

Cargos

15

Navires de service

10

Câbliers

5

Ravitailleurs multi-rôle -MPSV

6

Recherche océanographique

5

Transport personnel

14

Support travaux maritime

8

Autres navires service offshore

2

Navires école

15

Dragues

22

Ravitailleurs offshore -PSV

119

Remorqueurs (port et haute mer)

18

Pose ancres - AHTS

10

Baliseurs

Types de navires composant la flotte marchande française :

Navires de transport

Pétrolier : transport pétrole brut / raffiné - produits chimiques

peetrolier.jpg

Gazier : transport de gaz GNL - LPG

gazier.png

Porte-conteneurs – transport de conteneurs

porte_conteneurs.jpg

Roulier – Ro-Ro (Roll on – Roll Off)

roulier.jpg

Cargo – transport de marchandises diverses

cargo.jpg

Paquebot de croisière

paquebot.png

Roulier passagers (ferries)

ferry.jpg

Navires à passagers

navire_a_passagers.jpg

Vraquier – transport en vrac de céréales – minerais etc..

vraquier.png

Navires de service

Câblier – pose des câbles sous-marins électriques – téléphoniques

cablier.jpg

Recherche océanographique

recherche_oceano.png

Travaux offshore –opère dans les champs pétrolier et éolien

plate_forme_offshore.png

Ravitailleur Offshore - PSV Platform Supply Vessel

ravitailleur_offshore.jpg

Navire pose ancres – AHTSV Anchor Handling Tug Supply Vessel –

Navire conçu pour poser les ancres des plateformes pétrolières

navire_pose_ancres.png

Ravitailleur multi-rôle - MPSV

Navire spécialement conçu pour des travaux sous-marins, équipé d’une grue à compensation active de houle pouvant travailler à des profondeurs d’eau jusqu’à 3000 m. Ces navires sont équipés d’un système de positionnement dynamique DP2

ravitailleur_multi_rele.jpg

Transport personnel (crew boats) – navires à très grande vitesse, jusqu’à 40 nœuds, utilisés pour le transport du personnel dans des champs pétroliers et éoliens offshore. Capacité de passagers jusqu’à 100 personnes

transport_personnel.jpg

Autres navires offshore (navires de plongée – navires sismiques)

navire_offshore.png

Dragues

drague.png

Remorqueurs (portuaires et haute mer)

remorqueur.jpg

Baliseurs

baliseur.jpg

Répartie entre les différents registres d’immatriculation, la flotte française de transport de plus de 100 DWT comprend 86 navires inscrits au Registre International Français (RIF), 61 navires au registre métropolitain et 39 navires aux registres d’Outre-mer, dont 22 en Polynésie Française. La flotte de services maritimes comprend 90 navires inscrits au Registre International Français (RIF), 135 navires au registre métropolitain et 15 navires aux registres d’Outre-mer.

*Chiffres 1 Juillet 2020 : source Direction Générale des infrastructures, des transports et de la mer

puce.gif  2.2. La flotte marchande mondiale

Au premier janvier 2020 la flotte mondiale comptait 52 461 navires de plus de 1.000 GRT pour un total de 2.051.019.000 DWT (port en lourd), **

Classement mondial des navires de 1000 DWT ou plus

Pavillon

Nombre de navires

Panama

panama.png

6528

Chine

chine.png

4603

Liberia

liberia.png

3686

Iles Marshall

iles_marshall.png

3592

Singapour

singapour.png

2613

Hong Kong

hong_kpng.png

2425

Indonesie

indonesie.png

2293

Malte

malte.png

2175

Nationalité des plus grands armateurs du monde

Flotte Tonnage DWT

Grèce

grece.jpg

363.867.000

Japon

japon.png

233.195.000

Chine

chine.png

229.247.000

Singapour

singapour.png

137.396.000

Hong Kong

hong_kpng.png

101.635.000

Allemagne

allemagne.png

89.412.000

Corée du Sud

coree_sud.png

80.595.000

Norvège

norvege.png

63.985.000

Bermudes

bermudes.png

60.414.000

USA

USA.png

57.688.000

Classement des pays Européens

Les plus importantes nations maritimes Européennes en nombre de navires :

Pays

Nombre de navires

Malte

malte.png

2175

Norvège

norvege.png

1563

Royaume Uni

royaume_uni.png

1425

Italie

italie.png

1324

Grèce

grece.jpg

1293

Pays-Bas

pays_bas.png

1210

Chypre

chypre.png

1036

Danemark

danemarh.png

692

Portugal

portugal.png

673

Allemagne

allemagne.png

607

Les plus importantes nations maritimes Européens en port en lourd -DWT

Pays

DWT

Malte

malte.png

109.127.000

Grèce

grece.jpg

69.162.000

Royaume Uni

royaume_uni.png

45.045.000

Chypre

chypre.png

34.572.000

Danemark

danemarh.png

23.107.000

Norvège

norvege.png

21.966.000

Portugal

portugal.png

20.768.000

Italie

italie.png

13.453.000

Belgique

belgique.jpg

10.360.000

Allemagne

allemagne.png

8.493.000

** source : UNTACT- Décembre 2020

 oui.gif 3. Les armateurs Français. 

La France compte environs soixante armateurs opérant dans les différentes branches de l’industrie. Les principales activités sont les transports de conteneurs, pétrole, gaz, passagers et les activités offshores.

De plus amples informations concernant des armateurs et leurs activités sont disponibles sur  www.armateursdefrance.org

oui.gif 4. Les carrières dans la marine marchande

La marine marchande offre des carrières stables pour des officiers pont (Commandant) et des officiers mécaniciens (Chef mécanicien). Les officiers pont sont en charge de la navigation, les chargements ainsi que la sécurité et sureté. Le Commandant a la responsabilité globale du navire. Les officiers mécaniciens ont en charge côté technique du navire.

  Les salaires sont en fonction du grade et peuvent aller de 3.000 à 5.000 Euros voir plus selon la taille et type du navire. Si les périodes de navigation peuvent être longues (jusqu'à 3-4 mois d'affilée), elles sont suivies de récupération tout aussi longues. Trois mois de vacances peuvent succéder à trois mois de travail, un rythme que certains apprécient. Dans l’industrie off-shore, la rotation 4 semaines à bord suivie de 4 semaines de récupération sont en générale la règle. 
 

oui.gif 5. L’enseignement et les carrières maritimes en France et en Europe. 

puce.gif L’enseignement

L’enseignement maritime en France et dans le monde est basé sur des conventions internationales de l’Organisation Maritime Internationale – IMO – qui est l’agence des Nations Unies pour les affaires maritimes. La convention Internationale STCW 2012 – Standard Training for Crew and Watchkeeping – définit les critères minimaux pour la formation des marins, aussi bien les officiers que les équipages. Toutes les nations qui sont membres des Nations Unies et qui ont ratifiées la convention STCW 2012 ont les mêmes minima pour la formation des marins. Un grand nombre des écoles d’enseignement maritime ont des standards plus élevés que le minimum requis par la convention. En Europe les études maritimes sont du niveau BAC + 5. Les diplômes délivrés par les écoles nationale supérieures maritimes – ENSM - sont reconnues dans le monde entiers et vous autorisent  de naviguer sous tous les pavillons.

Les écoles en France :

ENSM de Marseille - 39, avenue du Corail CS 50040 - 13285 Marseille Cedex 08
Numéro du site de Marseille : +33(0)9 70 00 04 72 / ensm.marseille@supmaritime.fr                        

ENSM du Havre - 10, Quai Frissard - 76600 Le Havre
Numéro du site du Havre : +33(0)9 70 00 03 80 / ensm.lehavre@supmaritime.fr

ENSM de Saint-Malo - 4, rue de la Victoire BP 109 - CS 71831 - 35412 Saint-Malo Cedex
Numéro du site de Saint-Malo : +33(0)9 70 00 04 10 / ensm.saint-malo@supmaritime.fr

ENSM de Nantes - 38, rue Gabriel Péri BP 90303 - 44103 Nantes Cedex 04
Numéro du site de Nantes : +33(0)9 70 00 04 30 / ensm.nantes@supmaritime.fr

Il est à noter qu’en générale dans la majorité des pays Européens l’accès à l’enseignement maritime se fait par concours ce qui est également le cas en France. Ceci a comme conséquence qu’un grand nombre de jeunes Français font leurs études en Belgique (Anvers) à l’Antwerp Maritime Academy  (HZS/ESN) qui a une section française. 

Antwerp Maritime Academy - Noordkasteel Oost 6 - 2030 Antwerpen. Tel. +32 (0)3 205 64 30 

E-mail: info@hzs.be

puce.gif Les carrières 

Dans la marine marchande les promotions peuvent être très rapides et souvent on peut atteindre le poste de Commandant ou Chef  mécanicien à l’âge de 30 ans. Mais les carrières de navigants aussi bien pour les officiers pont que mécaniciens sont relativement coutes. En générale et ceci pour des raisons familiales les carrières de navigant se terminent après 10 à 15 ans.  De nos jours il est rare que quelqu’un reste en mer jusqu’à l’âge de la retraite.
    
La question souvent posée  est : QUE PEUT-ON FAIRE APRES UNE CARRIERE DE NAVIGANT ? 

Après une carrière de navigant, les diplômes des écoles supérieures maritimes vous donnent accès à un grand nombre de postes dans différentes branches de l’industrie maritime comme le pilotage, les administrations portuaires, l’administration maritime, les sociétés de classification comme le Bureau Veritas,  les compagnies d’assurance spécialisées dans l’assurance maritime, les chantiers navals, pour ne citer que celles-là. Les compagnies pétrolières emploient un grand nombre d’anciens navigants comme spécialistes marine pour leurs opérations off-shore. On retrouve un grand nombre de Chef-Mécaniciens comme cadres dans les raffineries et l’industrie pétrochimique. En générale les anciens navigants sont appréciés pour leur compatibilité à confronter et résoudre les problèmes posés rapidement. 
 



booked.net
+23
°
C
+23°
+19°
Fumel
Lundi, 02

Free counters!

MENTIONS LEGALES

Email webmaster: vilaindaniel@orange.fr

Email secrétaire: roger.moeskops@yahoo.fr

Notre partenaire

cercle nautique Fumélois